Vers un bouton « Supprimer » dans les SERP de Google ?

Mathieu Chartier Référencement 13 commentaires

Les SERP de Google ne cessent d'évoluer depuis nombre d'années, tant graphiquement que techniquement, c'est pourquoi chaque signe peut permettre d'envisager des mises à jour à venir.

Récemment, je vous ai parlé du premier brevet dans lequel Google mentionne (enfin) le mot "AuthorRank" tant apprécié par les spécialistes de la SEO. Lors de ma recherche, j'avais également trouvé un autre document intéressant qui parlait d'une option que pourrait envisager le moteur de recherche, à savoir l'ajout d'un bouton "Supprimer" afin de retirer des résultats de recherche qui nous dérangent.

Présentation rapide du brevet US20130332455 A1

Il s'agit d'un brevet intitulé Permitting users to remove documents déposé le 8 avril 2013 et publié le 12 décembre 2013 dans lequel Matt Cutts fait partie des inventeurs, nous pouvons donc imaginer que l'idée d'ajouter un bouton de suppression dans Google n'est pas née de la dernière pluie et aura un impact sur le positionnement des pages supprimées (Matt Cutts et son rôle dans l'équipe webspam de Google étant important, il participe souvent à l'élaboration de filtres ou de systèmes de "nettoyage" des SERP).

Remove button in Google Serp (patent)

Quel serait l'intérêt d'un bouton de suppression dans les SERP ?

Le bouton "Supprimer" pourrait être affiché à côté de chaque résultat affiché dans les SERP. Les captures présentent un bouton accolé aux boutons de cache et des pages similaires mais cela ne reste qu'un exemple de présentation.

L'objectif de ce bouton de suppression est de nettoyer les SERP pour l'internaute qui utilise la session courante de navigation et de recherche sur Google. Ainsi, seuls les résultats qu'il estime pertinents seraient conservés et affichés. Cette fonctionnalité pourrait s'apparenter à la fonction "Masquer" existante dans les réseaux sociaux afin de "trier" les résultats et de ne conserver que l'essentiel.

En toute honnêteté, nous pouvons légitimement penser que ce bouton aurait pour rôle de nettoyer les résultats spammy de Google et donc de faciliter la vie du moteur de recherche...

Dans le brevet, il est décrit un système d'options de suppression. En effet, le but ne serait pas uniquement de masquer pendant la navigation courante, cela pourrait aller beaucoup plus loin. Par conséquent, voilà les possibilités envisagées par Google pour nettoyer les SERP :

  • Supprimer la page web ciblée des SERP ;
  • Supprimer toutes les pages web relatives au nom de domaine visé ;
  • Supprimer la page ciblée et les pages associées.

Qui plus est, la durée et les options de suppression pourraient être plus nombreuses :

  • Supprimer les documents ciblés seulement pour la recherche en cours ;
  • Supprimer les documents pour la session en cours ;
  • Supprimer les documents de toutes les recherches et sessions utilisateurs.

Bouton de suppression "Supprimer" dans les SERP Google

Les résultats supprimés peuvent à tout moment être affichés à nouveau dans les SERP, ce n'est pas définitif, mais nous pouvons imaginer une évolution du système avec un enregistrement dans l'historique des recherches de l'utilisateur connecté.

Quel impact pour les pages supprimées dans les SERP ?

Le brevet ne s'en cache pas, un des objectifs est de supprimer le spam des SERP de Google et le système semble assez performant pour profiter de cet effet. In fine, l'objectif serait d'ajouter une sorte de "Remove Rank" (appelé "Remove List Score" ici) qui viendrait s'additionner aux autres notes des pages web telles que le PageRank ou l'IR Score (score de pertinence entre la requête et les contenus des pages web) pour équilibrer la notation finale.

Remove Rank ou Remove Score de Google : note de suppression des pages web

En définitive, l'impact du bouton de suppression dans les SERP pourrait être beaucoup plus important qu'un simple effet de filtre de résultats. En effet, l'objectif serait de chasser naturellement le spam et de nuancer la notation des pages web sur des requêtes données en fonction du taux de suppression infligé par les internautes lors de leur phase de recherche. Au final, le positionnement des pages web supprimées plus ou moins fréquemment pourrait s'en ressentir à cause de la note de suppression calculée par Google.

Google réceptionnerait le nombre de suppression et ajouterait un filtre "Remove Score" pour dévaloriser les pages et les noms de domaine qui seraient retirer fréquemment des SERP lors des recherches. Ce serait un bon moyen pour le moteur de nettoyer les pages de résultats (chasse au "spam") et d'ajouter encore une surcouche de notation dans sa longue liste d'algorithmes. Cependant, rien n'est encore fait, nous pouvons dormir sur nos deux oreilles et ce bouton n'est pas assuré d'arriver dans les pages de Google, mais si tel était le cas, je pense sincèrement que la Negative SEO aurait de beaux jours devant elle... :S

13 commentaires

  • Thomas Cubel dit :

    Hello,

    Tout ce que tu as trouvé et marqué est très intéressant. Cependant, comme tu l’as dit, il y aurait de l’abus, bonjour le negative SEO de malade avec une option ayant de l’impact sur le positionnement.
    Je pense qu’il le mettrons en place tôt ou tard, mais ça ne pourra pas être lié au positionnement, ou sinon, ça sera pour faciliter les personnes physiques à évaluer un site (search quality team).
    Après, peut être veulent ils mettre en place un système pour les internautes tout simplement.

    Merci en tout cas !

    • Salut,
      J’ai bien précisé que Matt Cutts était dans le coup, donc très clairement, il y avait une idée de positionnement anti-spam dans l’air. ^^
      Si cela se mettait en place (sous cette forme), il faudrait mesurer l’impact réel du « Remove list score » car ce serait peut-être faible au final et donc peu nuisible en matière de Negative SEO. De toutes façons, quoi qu’il arrive, la Negative SEO va être de plus en plus facilitée par les nouvelles pénalités en tout genre, etc.

  • Cédric dit :

    Je suis d’accord avec Thomas, le risque de le Negative SEO serait énorme dans ce cas et c’est bien ce qui pourrait tuer le projet dans l’oeuf. Avec des outils de crowd sourcing comme M-Turk, il est tellement facile de générer des centaines, des milliers, voire des dizaines de milliers de clics pour quelques dollars … je reste septique …

    • En effet, c’est un gros risque. De toutes façons, Google avait déjà mis en place un bouton de ce type il y a quelques années et l’avait retiré, même si rien ne confirmait qu’il avait le même impact. Ce qui est plus étonnant, c’est pourquoi Google a déposé ce nouveau brevet récemment si ce n’est pour revenir en arrière…

  • Dan dit :

    Intéressant. Un critère de plus qui se rajouterait à une centaine d’autres…. Reste à savoir si ça serait un critère « fort » ou « faible ».

  • J’approuve l’avis de ceux qui ont pour l’instant réagi à l’article dans le sens où les conséquences du déploiement d’un tel bouton pourraient donner beaucoup de fil à retordre à Google pour faire face aux abus. D’autant qu’il a déjà assez de mal pour l’instant à lutter contre le webspam. Ce que l’on peut craindre toutefois, ce qu’il soit déployé uniquement si l’utilisateur est connecté à son compte Google, ce qui lui permettrait de personnaliser encore un peu plus les résultats de recherche…

    • Je suis entièrement d’accord, je pense que ce sera un facteur qui s’affichera uniquement quand on sera connecté à un compte Google (c’est pour cela que le brevet parle de session d’ailleurs je suppose…), ce qui aura pour incidence d’encore davantage modifier le classement des SERP en fonction de chaque utilisateur, sans oublier la dévaluation des pages web souvent supprimées (gare à la NSEO)…

  • baxxx dit :

    La possibilité de supprimer un résultat affiché a existé pendant des années lorsqu’on était connecté à son compte Google mais a été supprimée il y a 2 ou 3 ans. Je crois me rappeler que Google avait dit qu’elle n’était pas utilisée. A l’époque, elle n’avait pas d’influence sur le positionnement d’un site.

    • Oui je sais tout ça, la question est justement de se demander pourquoi Google (et Matt Cutts) dépose un nouveau brevet à ce sujet et cette fois en parlant clairement d’un « Remove score » et donc d’un effet sur le positionnement…

  • Faire le boulot de modération et de ranking gratuitement pour le compte d’une multinationale, tout en laissant libre cours aux dérives, c’est ça l’esprit ultra-libéral inoculé par un simple bouton.

  • Comme le dit baxx effectivement, cette fonctionnalité a existé. Si cette fonctionnalité a été supprimé car « non utilisé », il est aussi plausible que Google retente l’expérience. Le problème ne viens pas du résultat mais de l’action entraînant un résultat. Du coup, un tel outil peut éventuellement être viable.

    Maintenant et pour aller dans le sens inverse, je vois toujours mal les gens l’utiliser vraiment. Un fois que l’internaute a trouvé son résultat, j’imagine pas vraiment le websurfeur revenir en arrière pour supprimer un résultat. Google utilise déjà du taux de rebond moteur qui peut être excessivement puissant comme analyse à mes yeux. Quel intérêt d’enregistrer des actions manuelle alors qu’il a la même chose en automatique ?

    • Très bonne analyse. Google peut remettre le bouton en espérant que les utilisateurs cliqueront de temps en temps dessus pour faire son rôle d’antispam… Qu’on se le dise, l’objectif d’un tel bouton serait uniquement de « nettoyer » les SERP, et donc de faire le travail de Google…

      En revanche, le taux de rebond n’est pas toujours un bon indicateur, je pense que son impact est faible ou tout du moins insuffisant.
      Prenons l’exemple de cet article… Quelqu’un peut le trouver via Google, cliquer sur l’article, le lire, et repartir aussi sec. Taux de rebond 100% et pourtant, l’utilisateur ne serait pas forcément déçu, c’est juste qu’il a eu ce qu’il était venu chercher, tout simplement. Encore heureux que le taux de rebond ne soit pas trop important sinon beaucoup de blogs ou sites seraient en chute libre… :D

  • De toute façon si Google l’utilise pour la notation et le positionnement nous ne le sauront pas franchement. ce sera fera certainement parti du secret de l’algorythme.

  • Déposer un commentaire

    L'adresse de messagerie ne sera pas publiée.* Champs obligatoires