Un Knowledge Graph évolué sur Google avec des sources variées ?

Mathieu Chartier Référencement 7 commentaires

Je déambulais ce matin au travers des brevets Google lorsque je suis tombé sur l'un d'entre eux intitulé "User interface for query engine" publié le 8 mai 2014 et dont le nom m'a intrigué. Ne vous attendez pas un scoop de malade comme celui de la prise en compte de l'HTTPS comme critère de positionnement mais plutôt à une petite nouveauté sympathique associée à la notion de Knowledge Graph.

Obtenir des informations générales sur des personnalités ou lieux

Saviez-vous qu'il était possible dans Google d'obtenir des réponses précises à certaines questions sans avoir à passer par des résultats de recherche ? Vous allez me répondre "oui" puisque c'est justement l'objectif du Knowledge Graph, mais en réalité, le bloc placé à droite des SERP ne répond pas toujours à nos questions directement, il faut parfois passer par les sources du système pour trouver nos réponses (Wikipédia ou Google+ notamment).

Google a rajouté une autre fonctionnalité plus sympathique, il suffit de taper une requête avec le nom d'une personnalité suivie de mot clé comme "enfants", "parents", "date de naissance" ou "origines" pour obtenir des réponses rapides à nos questions. Ceci constitue une évolution du Knowledge Graph classique et comme je ne sais pas si vous étiez au courant, je vous glisse l'information au cas où... :D

Regardez par exemple ce que Google affiche si nous ajoutons le terme "origines" derrière "michael jackson".

Knowledge Graph Google origines

Graphiquement, cela est souvent représenté comme un fil d'Ariane associé à une personnalité. Même le plus français des belges a le droit à son affichage spécifique...

new-knowledge-graph-google-2

Ce type d'affichage est multiple et s'adapte aux informations que nous recherchons, nous pouvons très bien obtenir des réponses rapides sur une personnalité, sur une marque ou une entreprise ou encore sur un lieu précis. Par exemple, tapez ou "Nike date de création" pour voir la date de naissance de l'entreprise ou mieux, tapez "Google PDG" ou "Google patron" et vous verrez notre cher Larry Page en personne... :D

Quelle nouveauté pour le Knowledge Graph de Google ?

La principale nouveauté du brevet présenté ici est de multiplier les sources pour répondre au maximum à ces requêtes précises. En d'autres termes, cet affichage encore assez méconnu pour connaître un second souffle en s'étendant d'une part sur d'autres mots clés et d'autre part via l'ajout des sources les plus pertinentes qui ont permis de répondre à ces questions.

Knowledge Graph Google avec des sources variéesL'objectif du brevet est donc simple, Google souhaite faire évoluer à la fois son interface actuelle mais aussi le Knowledge Graph en faisant varier les sources. Ces dernières sont évaluées, notées et celles qui présentent le plus de correspondances et la meilleure pertinence en fonction de la requête sera présentée. Ainsi, le Knowledge Graph et cette fonctionnalité ne s'appuieraient plus uniquement sur Wikipédia mais sur de multiples sources pour s'enrichir mais aussi pour être moins bridée et limitée. Quand on sait que ce qui est écrit sur Wikipédia n'est pas toujours de qualité, ce n'est pas un mal (petit tacle gratuit mais Ô combien mérité... :D)...

Le système est simple, Google reçoit une requête précise qu'il identifie. Si cette dernière peut obtenir une réponse directe (hors SERP), Google cherche dans sa base les sites qui répondent à la question puis détermine une note de pertinence (ou une note de contradiction avec la question plutôt) afin de faire ressortir les meilleures sources et surtout celle qui mérite d'être affichée en premier lieu.

Les premières apparitions de ce système de sources se voient déjà en France. Toutefois, l'impact d'autres sources externes est encore relativement limitée, nous pouvons donc espérer que cela se multipliera dans les mois à venir...

Voici un exemple en tapant "France nombre d'habitants" qui affiche à la fois un bloc informatif mais surtout la source d'origine des informations (cela fonctionne aussi avec des mots clés comme "PIB", "PNB" ou encore "taux de naissance").

Le Knowledge Graph affiche le nombre d'habitants de la France avec une source précise

Certes, cette fonctionnalité a un intérêt limitée mais il n'y a pas que le positionnement dans la vie, n'est-ce-pas ? :D
L'objectif est plutôt de montrer que le Knowledge Graph ne cesse de s'étoffer et que les sources ne seront bientôt plus limitées à celles que nous connaissions à l'origine (telles que Wikipédia et Google+ justement)...

7 commentaires

  • Fabien dit :

    le Knowledge Graph devient une vraie source d'information pour les internautes moins pour les éditeurs de sites, mais comme l'a dit Eric Schmidt : "google c'est pour les internautes et pas pour les sites".

  • Stéphane dit :

    C'est plutôt une bonne nouvelle si Google n'utilise plus seulement Wikipedia et Google+ pour le Knowledge Graph. Quels sont les critères pour rentrer dans cette base de sites sur laquelle Google va reposer pour chercher les données afin d'afficher son Knowledge Graph ? Je pense qu'il faut que ça soit des sites très populaires avec une qualité de contenu irréprochable et que ça ne doit pas être si facile que ça d'apparaître sur de telles requêtes. Faut-il se baser seulement sur les critères SEO (guidelines Google) ou d'autres paramètres rentrent jeux ?

    • Si l'on se base sur le brevet, les sources semblent variées et pas forcément "officielles" ou "gouvernementales" mais dans les faits, il faudra sûrement être très pertinent sur un sujet pour être utilisé comme base au Knowledge Graph...
      En revanche, rien ne décrit les paramètres pris en compte pour servir de sources (sachant que rien ne dit que cela sera appliqué à 100% d'ailleurs !) et à ce jour, je n'ai rien lu qui indiquait une démarche à suivre pour être dans ce cas, je pense donc qu'il faut continuer de faire du web comme on le connait (au fond, seules des pages décrivant un concept ou autre pourraient éventuellement servir de sources, à la manière des articles Wikipédia)...

  • Marc dit :

    Mathieu, je pense que que le Knowledge Graph de Google sonne le glas du web tel que nous le connaissions, nous les référenceurs. En réduisant à peau de chagrin les "sources" scrappées et remontées dans ces blocs, le paradoxe de Moutain View est de taille : GG a la puissance de calcul pour indexer des milliards de pages du web, et qu'en fait-il ? une réduction à quelques centaines de sites faisant autorité. Et je doute très fortement que sur les questions de niche (exemple : qu'est-ce que le Growth Hacking ?) le KGraph affiche un jour un site "privé" appartenant à l'un de nous.

  • Antoine dit :

    J'allais dire que c'était plutot une bonne nouvelle, c'est plutôt appréciable pour un internaute.

    Je rejoins également Stéphane sur son interrogation, et je pense que le contenu et la notoriété d'un site sont les clés de cette VIP list :)

    Mais en lisant le dernier commentaire, je concède cependant que cela puisse être problématique pour tout détenteur de site (que je suis d'ailleurs !).

    A voir..il s'agit peut être d'un test.

  • call center dit :

    Longtemps que google recherchait à nous offrir des informations plus pertinentes que jamais, il ne s'est pas privé dans cette nouvelle fonction. Je pense d'ailleurs que ceci rendra à ravir plusieurs internautes qui recherchent constamment ce genre de pertinence.

  • Déposer un commentaire

    L'adresse de messagerie ne sera pas publiée.* Champs obligatoires