John Mueller indique que Google ignore les pages 404

Mathieu Chartier SEO 2 commentaires

Page d'erreur 404 de Google (décembre 2015)

Un internaute a demandé à John Mueller ce qu'il devait faire dans sa page d'erreur 404 afin de ne pas perturber Google, le porte-parole lui a répondu qu'il pouvait faire tout ce qu'il souhaite car le moteur de recherche ne prend pas en compte les pages d'erreur 404.

Voici la réponse de John Mueller en français :

Vous pouvez mettre tout ce que vous voulez dans une 404 : des chats qui dansent, du noindex, des éternuements de Panda, des poèmes, de jeux de rôle, etc. Nous les ignorons.

En d'autres termes, nous pouvons mettre à peu près tout ce que nous voulons dans une page d'erreur 404 puisque Google ne la crawle pas. Certes, il faut éviter de lui afficher trop souvent, cela sous-entendrait que des erreurs de crawl se produisent, mais la page en elle-même sort du cadre des optimisations de référencement. Pour le coup, il faut vraiment en profiter et se faire plaisir pour créer des pages 404 personnalisées et fortes sur le plan marketing par exemple, de nombreux exemples excellents circulent sur la Toile...

2 commentaires

  • greg dit :

    Pour ma part je préfère une 301 plutôt qu'une 404 histoire de ne pas perdre de jus.

    Mais je ne suis pas surpris que John Mueller ne conseille pas ce type d'approche

    • Une 301 est une solution en effet, mais je ne suis pas sûr que cela change grand chose en termes de jus dans ce cas précis. Normalement oui, mais si la redirection n'est pas faite dans les règles de l'art, je pense que ça peut être problématique. En réalité, la page 404 est plutôt faite pour l'ergonomie, afin d'indiquer à l'internaute qu'il y a une erreur, etc. L'idée de la 301 est une bonne solution pour outrepasser ça en effet, mais la question mériterait d'être posée. Imaginons une site qui rencontre un problème avec plusieurs pages (ou même avec le serveur via une erreur 500 d'ailleurs) et que l'on redirige systématiquement le crawler vers la page d'accueil par exemple, comment Google réagirait-il ? Laisserait-il couler comme si de rien n'était ? Considèrerait-il qu'il y a trop de redirections et que cela constitue du spam éventuel (il pourrait prendre ça pour un cloaking déguisé) ? Tout est envisageable, même si les cas d'études n'ont jamais présenté de problèmes particuliers... :D

  • Déposer un commentaire

    L'adresse de messagerie ne sera pas publiée.* Champs obligatoires