Le critère de l’HTTPS a-t-il plus de poids qu’on le pense ?

Mathieu Chartier SEO 6 commentaires

Le site Mozcast.com s'intéresse de près aux différents facteurs qui encadrent le positionnement des pages. Récemment, son outil de suivi (disponible ici) a démontré que 25% des résultats qui constituent les 10 premiers résultats des SERP sont des URL en HTTPS (au sein des 10000 requêtes testées constamment par l'outil).

Certes, il ne s'agit que d'une étude parmi tant d'autres, avec ses propres limitations, mais nous pouvons surtout observer le "poids" des URL en HTTPS au sein des 10 premiers liens organiques dans les résultats de recherche. Certainement que le chiffre global sur la Toile est plus faible, mais les 25% observés lors du dernier mois montrent quand même une évolution. Cela peut s'expliquer par 3 causes :

  1. Davantage de webmasters passent leur site en HTTPS, que ce soit pour une question de boost SEO, de tarif (les prix ont baissé assez massivement) ou même de sécurité pure (n'oublions pas que c'est quand même l'objectif à la base. ^^). Nous pouvons trouver des certificats SSL "start" à 7.99€ par an chez obambu.com par exemple, ça motive davantage...
  2. Google privilégie davantage les URL en HTTPS dans la première page des SERP. Cela n'est pas forcément dû à un boost SEO en particulier (bien que ce soit corrélé), car cela signifierait que toutes les pages en profitent, mais peut-être que Google favorise davantage les URL sécurisées, un peu à l'image d'autres types de ressources sur mobile, etc.
  3. Le boost de ranking accordé par Google augmente petit-à-petit, au détriment de ce que peuvent dire moult webmasters. En effet, les règles pour profiter du boost SEO sont assez restrictives, bien que Google tente de prétendre le contraire au fur et à mesure que leurs communicants disent n'importe quoi (comme sur les certificats auto-signés récemment, avec une contradiction élucidée sur Twitter après un débat infini). Certes, il est vrai que le poids de l'HTTPS ne doit pas être immense, mais si les URL sécurisées commencent à pointer de plus en plus le bout de leur nez dans les SERP, ce n'est pas dû qu'à la première cause, ni à une opération du Saint-Esprit, le boost joue forcément un rôle.

Sachez que Zineb Ait Mahajji de Google Zurich a indiqué qu'aucune modification n'a été apportée au boost SEO de l'HTTPS depuis sa création (à sa connaissance), donc soit le boost fait enfin son effet après moult Quality Update, soit la seconde cause évoquée ci-dessus est plus importante que prévue.