Google My Business améliore l’importation d’adresses par feuille de calcul

Mathieu Chartier Actualités web Aucun commentaire

Google My Business - SEO Local

Google My Business est un outil indispensable pour apparaître dans Google Maps et améliorer le référencement local. Beaucoup d'utilisateurs l'ignorent, mais il est possible de gérer plusieurs adresses pour un même compte, soit en les ajoutant manuellement, soit en passant par une feuille de calcul (avec Microsoft Excel par exemple).

Jusqu'à présent, l'importation d'adresses par une feuille de calcul n'est pas toujours très aisée car plusieurs contraintes sont à déplorer (structures des champs, etc.). Il est souvent recommandé d'intégrer les informations obligatoires (comme "business name", "city" ou encore "primary category") puis de remplir manuellement les quelques informations manquantes au sein des fiches Google My Business. C'est un peu fastidieux, mais cela gagne vraiment du temps quand plusieurs adresses sont à inscrire ou à administrer en même temps.

Depuis février 2016, Google a annoncé des nouveautés pour la gestion des feuilles de calcul dans Google My Business, et c'est fort intéressant :

  • 16/02/2016 : importation de feuilles de calcul sans avoir à vérifier les informations de Google. En effet, si une feuille de calcul vient écraser d'anciennes données, Google ne prend en compte que les cellules modifiées, cela évite de devoir remplir uniquement les nouvelles informations, etc.
  • 01/03/2016 : possibilité de valider plusieurs adresses d'un seul coup, grâce à un bouton "Confirmer les établissements".
  • 02/03/2016 : ajout d'un logo et de photos de profil et de couverture directement via une feuille de calcul.

Ces trois nouveautés sont très intéressantes, notamment la gestion des illustrations qui accompagnent les fiches Google My Business. Auparavant, il fallait forcément effectuer l'ajout des photos manuellement, pour chaque adresse inscrite dans l'outil. Avec cette innovation, le gain de temps est important.

Il est donc désormais possible d'importer directement des logos (souvent oubliés par les propriétaires), des photos de profil mais aussi des photos de couverture, directement via une feuille Excel ou Open Office par exemple. La documentation précise que 4 nouvelles colonnes permettent de gérer les photos de Google My Business : "Logo", "Profil", "Couverture" ou "Autres photos". Il suffit d'héberger les photos sur un serveur puis de fournir les URL dans les colonnes correspondantes, c'est simple comme bonjour. :D

Exemple de feuille de calcul pour l'importation de photos dans Google My Business

Contraintes techniques et algorithme de classement des photos

Google fournit les contraintes relatives à l'importation de photos dans Google My Business, mais aussi sur l'algorithme de pertinence qui permet de déterminer le choix des photos à afficher en premier. Voyons tout d'abord les contraintes techniques :

  • Formats acceptés : JPG, PNG? GIF, TIFF et BMP.
  • Taille maximale : 5Mo.
  • Nombre maximum de photos : 25 par établissement.
  • Résolutions recommandées : entre 1000 x 1000 pixels et 3000 x 3000 pixels. Si vous souhaitez un format non carré, Google exige que la dimension la plus longue ne dépasse pas le double de la dimension la plus courte (et la firme conseille le format paysage en général dans ce cas).
  • Contraintes graphiques : les photos ne doivent pas avoir trop de filtres ni être retouchées avec Photoshop (Pourquoi donc ? On peut retoucher dans altérer une photo...), elles doivent respecter la réalité avec un bon cadrage et une bonne luminosité (à ce rythme, Google va nous imposer un photographe professionnel ou agréé comme pour les visites virtuelles... ^^).

Concernant l'algorithme de classement des photos de Google My Business, la documentation intéressante car elle précise que Google fait en sorte d'afficher les plus belles photos en premier, selon certains facteurs :

  • résolution de l'image (est-elle assez grande ?) ;
  • format de la photo (est-elle trop large ou trop haute ?) ;
  • mise au point de l'image (est-elle floue ?) ;
  • contraste de la photo (les couleurs sont-elles vives ou trop ternes ?) ;
  • source de la publication (la photo a-t-elle été publiée par le propriétaire de l'établissement ou par un tiers ?) ;

Google précise également analyser la taille, la qualité et le contenu des photos afin de déterminer les plus pertinentes à afficher en premier. Sachez également que les photos déposées par un propriétaire d'établissement prévalent sur les photos importées par des tiers.