jQueryRank 3.0 : modifier des balises HTML en liens hypertextes (cloaking)

Mathieu Chartier Programmation 4 commentaires

Le cloaking sur les événéments "hover" non captés par Googlebot

Les lecteurs qui suivent ce blog ont déjà dû lire certains de mes articles à propos du cloaking en référencement, c'est-à-dire des méthodes pour duper un moteur de recherche en trompant sa vigilance. Il existe moult méthodes pour faire du cloaking mais je vous en présente une ici qui permet de modifier dynamiquement n'importe quel type de balises HTML en liens hypertextes.

Les référenceurs les plus aguerris peuvent comprendre que cette méthode permet de masquer des liens pour les moteurs de recherche, mais les montrer pour les utilisateurs. Ainsi, tout le jus de liens ainsi que le PageRank transmis au travers des pages, dépendant du nombre de liens visibles, vont être modifiés. Prenons un exemple simple et concret : si vous avez 10 liens dans une page, leur "jus" et leur valeur vont être divisés par 10 pour les pages cibles (chaque page de destination n'obtient donc que 1/10e du poids de la page source). Si vous arrivez à en masquer la moitié grâce à du cloaking, ce sera donc 1/5e de la note qui sera transmis au page de destination. Cela est forcément intéressant à bien des égards. Attention toutefois aux sanctions, Google peut être vigilant !

J'ai créé deux premières versions de ce code appelé JqueryRank, présentés en conférence jadis puis dans les éditions du livre Technique de référencement web : audit et suivi SEO que j'ai coécrit avec Alexandra Martin (Miss SEO Girl). Seulement voilà, jQuery a évolué et rend ces codes caducs à partir de la version 1.9, il a donc fallu que je le mette à jour pour les quelques utilisateurs du code. Cette nouvelle version, jQueryRank 3.0, est donc compatible avec les dernières versions de jQuery.

Pourquoi une incompatibilité ?

jQuery a supprimé la méthode .live() depuis la version 1.9. Comme par hasard, j'utilisais cette méthode qui était très pratique pour effectuer des modifications simples et rapides d'un seul tenant, à l'image de la méthode .toggle() très connue en jQuery. Il a donc fallu réécrire une bonne partie du code avec la méthode .on() (cela fonctionne aussi avec son équivalent .delegate() si nécessaire). Le code est un peu plus court et fonctionne à 100% à l'identique que la version 2.0

Pour rappel, la version 2.0 ajoutait des méthodes de cryptage des URL, afin de les masquer idéalement aux moteurs de recherche (car Google est capable de suivre n'importe quelle URL, même si elle est contenue dans un attribut par exemple). J'ai donc conservé ce postulat de base. La seule nouvelle contrainte de la version 3.0 est l'usage obligatoire d'une classe comme sélecteur (on pouvait utiliser des ID avant si désiré), qui implique une modification de la variable globale "source". Avant, vous pouviez écrire ".linktoggle" alors que maintenant, il faudra écrire "linktoggle" (la classe étant obligatoire, je gère le point par moi-même en dur).

Je vous invite à suivre le code écrit dans la démonstration ci-dessous, ou présente dans le code à télécharger.

Télécharger “jQueryRank (Element-to-A) 3.0”jQueryRank-3.0.zip – Téléchargé 134 fois – 39 KB



Rien de très compliqué, vous devez juste intégrer jQuery et le code ElementToA en version 3.0 (jQueryRank). Observez-bien les balises HTML qui portent la classe "linktoggle" et des attributs "title" avec une URL à l'intérieur. Au démarrage du script, tous les attributs "title" sont cryptés puis les événéments "hover" (ou autre) entraînent le décryptage/cryptage à chaque survol.

Comme je suis gentil (si, si ! ^^), j'en ai profité pour mettre à jour également le plugin WordPress correspondant, que j'avais appelé Tag-to-Link. Vous pouvez le télécharger directement dans le répertoire des plugins WordPress ou avec ce code :

Télécharger “Tag-to-Link 3.0”Tag-to-Link-3.0.zip – Téléchargé 430 fois – 405 KB

4 commentaires

  • Adrien dit :

    Bonjour et merci beaucoup pour ce script,

    Je ne suis pas très expérimenté et j'ai donc intégré votre script sur mon site mais comment faire si je veux avoir plusieurs classes "newclass" dans ma page ? Par exemple je voudrais masquer un lien texte vers ma page contact mais également masquer sur la même page un lien "bouton". Il y aura donc 2 classes différentes des liens après modification.

    Je ne sais pas si je suis très clair ! :-)

    Merci d'avance,

    Adrien

    • Bonjour,
      En général, je donne assez peu d'explications car ce type de code peut entraîner des pénalités de la part de Google. Je le présente essentiellement pour la culture (je ne l'utilise pas moi-même). Toutefois, votre question étant très simple, je vais y répondre. :D
      En fait, quand vous créez des balises dans votre code HTML, il vous suffit d'ajouter la classe "newclass" au sein de ces balises, en les accompagnant par exemple d'un attribut "title" contenant l'URL du lien à créer. Cela peut fonctionner avec tout, que ce soit un bouton ou n'importe quelle autre balise. Vous n'avez qu'à ajouter la classe désirée dans les balises qui doivent devenir des liens.

  • Nicolas Renard dit :

    Salut,
    J'utilise ce genre de techniques pour les boutons panier ou pour éviter d'avoir 3 liens (titre + image + "lire la suite") qui pointent sur la même page dans une liste d'articles par exemple. Pour ce dernier cas je garde le titre en ‹a› et le reste (image + "lire la suite") passe en button avec une classe, un attribut data-url contenant l'URL (non cryptée) et un jquery.
    Je n'ai pas l'info ou la source exacte mais d'après ton blog cela ne servirait pas à grand chose.
    Quant à passer à une véritable obfuscation (cryptée), est-ce qu'on a des données plus précises sur l'application d'une éventuelle pénalité (conditions d'application,...) ?

    • Salut,
      Nous n'avons pas d'informations sur la présence ou non d'une pénalité, sauf ce que Google veut bien nous donner dans la Google Search Console. Trop de pénalités algorithmiques sont "transparentes" et trop faibles pour être perçues. Il est même possible que la majorité des sites soit touchée par des pénalités de ce type, sans même qu'on s'en rende compte. :S

  • Déposer un commentaire

    L'adresse de messagerie ne sera pas publiée.* Champs obligatoires