xHTML strict : meilleur référencement ?

Mathieu Chartier Référencement 0 commentaire

Tout webmaster et développeur a déjà entendu parler du DOCTYPE cher à nos navigateurs web. Ce dernier a pour implication la normalisation de la structure des pages web et permet ainsi aux navigateurs de mieux interpréter les pages lorsqu'elles sont codées selon les règles fixées par le W3C.

Un DOCTYPE se présente sous cette forme (à titre d'exemple) :

Malgré la distance qui sépare les moteurs de recherche - et donc leurs algorithmes - et le W3C, beaucoup de webmasters se demandent sans cesse si le DOCTYPE a un impact direct sur le référencement naturel et surtout sur le positionnement dans les SERP (résultats de recherche).

Il semblerait que la réponse soit non, mais il faut émettre quelques réserves malgré tout. En effet, en terme de référencement (au sens propre, c'est-à-dire d'indexation), le respect des normes dans le code source des pages web a un impact non négligeable puisqu'il permet de faciliter la lecture aux robots des moteurs de recherche. Ce n'est pas tant d'être le maître de l'xHTML 1.0 Strict ou de préférer le xHTML Transitionnal qui va faire la différence, mais surtout le respect des normes en fonction du DOCTYPE choisi préalablement. De ce fait, rien ne sert de créer un site en xHTML 1.0 Strict si c'est pour que ce dernier soit rempli d'erreurs dans son code source, il vaudra mieux rabaisser son orgueil et coder en xHTML Transitionnal en limitant (voire éliminant) les erreurs afin de rendre le site plus respectueux des normes, et donc plus lisible pour les bots comme GoogleBot...

De nombreux sites web connus sont codés en xHTML 1.1 Strict mais sont truffés d'erreurs de normalisation. Non pas que cela soit insupportable, cela semble quelque peu dommage de se forcer à mettre ce DOCTYPE d'excellence s'il n'est pas respecté à sa juste valeur. Je ne citerai que quelques sites web à titre d'exemple : le site sportif d'Eurosport, le site de vidéos Dailymotion ou encore le cultissime Facebook.

Indirectement, prendre ces exemples justifient que le DOCTYPE n'a aucun impact direct sur le positionnement web. En effet, ces trois sites sont toujours dans les meilleures positions dans les SERP alors que des sites codés proprement en DOCTYPE Strict ne le sont pas forcément. Faites des recherches au hasard pour vous en rendre compte et vous verrez. Mon propre site web (Internet-formation.fr) est en xHTML 1.1 strict sans erreur et ça ne le rend pas plus visible que d'autres grâce à cela, mais seulement grâce aux procédés d'optimisation habituel appliqués par des référenceurs web.

Il faut donc retenir une chose, choisir un DOCTYPE sert avant tout à la lecture et au respect des normes envers les navigateurs web. Cela peut avoir un impact sur l'indexation mais pas directement sur le positionnement web. L'objectif est donc de coder le plus proprement possible pour être mieux lu par les bots. Moralité de cet article : le DOCTYPE n'a aucune incidence sur le positionnement, tout comme le respect des normes, mais coder mal, quelque soit le DOCTYPE peut rendre votre site moins accessible et beaucoup moins lisible par les robots des moteurs de recherche...