Google se met en conformité avec la nouvelle loi française sur le droit d’auteur

Mathieu Chartier Actualités web 3 commentaires

La loi française sur le droit d'auteur va évoluer fin octobre 2019, Google est donc dans l'obligation d'appliquer les nouvelles directives pour se mettre en conformité, tout en sachant qu'une évolution de la loi européenne ira dans le même sens. Pour faire simple, la nouvelle loi va permettre aux auteurs et éditeurs de contenus de mieux gérer l'utilisation de leurs données, faisant suite à la mise en place du RGPD pour tout utilisateur d'Internet (notamment).

Concernant les éditeurs de contenus, bon nombre de webmasters ont dû recevoir des notifications de la part de la Google Search Console. L'outil précise que les sites web européens ont été désignés comme "publication de presse européenne", comme dans la capture suivante. Cela indique que le site peut jouir des nouveaux droits en tant qu'éditeur de contenus.

Google se conforme à la nouvelle loi sur le droit d'auteur

Jusqu'à présent, les résultats répondant à l'actualité dans les SERP (dans la section générale ou actualités) peuvent être affichés avec un titre, une description (snippet), un lien (ou fil d'Ariane maintenant), et une petite miniature d'accompagnement. Par défaut, selon la pertinence, Google peut donc offrir un maximum d'informations à l'utilisateur pour l'aider à faire son choix. Avec la nouvelle loi sur le droit d'auteur de 2019, Google va devoir masquer par défaut les descriptions des contenus d'actualités, laissant ainsi la liberté à chacun de choisir ou non la possibilité de l'afficher dans les pages de résultats.

Pour laisser ce choix, Google a rajouté un paramètre pour les possesseurs de la Google Search Console. Il est donc possible d'indiquer à Google que vous "cédez" ce droit d'affichage des descriptions dans les résultats, mais cela impose donc une action manuelle pour tous les sites européens. Voici comment procéder :

  1. Rendez-vous dans la Google Search Console.
  2. Sélectionnez la propriété qui vous intéresse, ou le domaine principal qui vous tente (dans ce cas, les sous-propriétés auront le même réglage, attention !).
  3. Allez dans les paramètres via le menu.
  4. Cliquez sur la section "État de publication de presse européenne".
  5. Cochez ou non la case "Inclure cette propriété dans la liste des publications de presse européennes". Si vous la décochez, la description sera affichée (après une fenêtre de validation). Sinon, Google masquera par défaut les snippets pour les contenus d'actualités.

Cochez ou non les contenus de presse européenne dans la Google search console

 

Google a par défaut cocher la case pour les sites web reconnus comme des sites d'actualités, alors que les autres sites ne semblent pas affectés d'après les tests effectués ce jour. Il faut donc penser à aller effectuer ce changement si vous souhaitez absolument que les extraits de vos résultats d'actualités conservent leur affichage d'antan. Il faut bien admettre que sans la description, la visibilité des actualités sera nettement amoindrie, nous devrions en voir les conséquences fin octobre 2019 si tous les webmasters n'ont pas réagit à temps...

3 commentaires

  • Étienne dit :

    Ce blog m'a aidé à savoir quel genre d'article je peux publier ou pas pour avoir un très bon référencement seo. Il est donc à la fois utile et pratique pour ceux qui travaillent dans le domaine de la rédaction de blog ou de divers articles sur internet. Maintenant et grâce à ce blog, je suis plus sûr de mon travail et j'ai plus confiance en mes articles.

  • Cédric dit :

    Bonjour. Merci pour ces infos ! Si j'ai bien compris, en décochant cette option, on se retire donc des éditeurs de presse européens, et on conserve notre affichage d'antan sur le moteur de recherche de Google. Par contre est ce que cela a un impact sur Google News ? Je ne voudrai pas me voir disparaitre de cette partie suite à la modification de cette option. Si vous pouvez me confirmer cela ?

    • Bonjour,
      C'est exactement ça, mais ça touche en effet à Google News du fait. En gros, si vous cochez l'option, vous conserverez l'affichage d'antan, c'est donc conseillé en termes de visibilité.

  • Déposer un commentaire

    L'adresse de messagerie ne sera pas publiée.* Champs obligatoires