Google répond sur l’usage des H1 et l’ancienneté des noms de domaine

Mathieu Chartier SEO 0 commentaire

Whois et nom de domaine en SEO

John Mueller a répondu a un sujet sur les balises de titre <h1> en HTML mais aussi sur l'intérêt de l'ancienneté d'un nom de domaine en matière de référencement. Pour le porte-parole de Google, les choses sont très claires, il est possible d'introduire plusieurs h1 (non spammy bien sûr) dans une même page et l'âge du domaine importe peu dans le ranking.

Si le premier point sur l'usage des h1 semble logique et a déjà été dit par plusieurs googlers, j'admets avoir toujours pensé que l'ancienneté d'un nom de domaine avait un minimum de poids en SEO. En tout cas, le contraire a déjà été avancé par le passé, donc soit la donne a changé, soit John Mueller a fait son troll. :-)

Sur le plan de l'intégration web, les spécifications HTML prévoient depuis longtemps l'usage autorisé de plusieurs h1 par page (dès xHTML en réalité). Quand HTML 5 est né, l'insertion de balises de titre de premier niveau a été revue et corrigée, et mieux définie. En effet, il est désormais possible d'inclure plusieurs balises <h1> au sein de sections et zones déterminées. Toutefois, en matière de SEO, le doute a persisté et il a toujours été recommandé de n'utiliser qu'une seule balise de ce type par page. Selon John Mueller, cela n'est pas un problème d'avoir un ou plusieurs h1 (tant que ce n'est pas pour spammer), mais n'oublions pas que la valeur des mots clés répartie dans ces divers titres n'apportera pas forcément plus de poids à la page (cela peut nuancer le poids des mots, etc.). On peut même supposer que Google prend bien en compte l'usage multiple de <h1> comme le stipule les spécifications tout simplement parce que leur poids reste relativement faible dans l'algorithme.

Concernant l'ancienneté du nom de domaine, John Mueller a fait court, et a été plus évasif, il a juste répondu "non" à une question qui lui demandait si l'âge d'un nom de domaine avait une importance pour le positionnement web. Si nous étions sûrs que le mythe de la durée d'enregistrement d'un domaine n'a aucune valeur, la question de l'âge du domaine est moins nette. Pour me dédouaner, je me base même sur une vidéo postée en 2016 par l'excellent Sylvain Richard d'Axe-Net ou encore sur le livre génial d'Olivier Andrieu "Réussir son référencement web" (page 124 de l'édition 2016-2017 pour l'anecdote). Les deux experts disent bien que l'ancienneté d'un nom de domaine joue un rôle en SEO, alors pourquoi l'ami John Mueller prétend le contraire ? :$

Dans les faits, il s'agit certainement de nuance que nous allons tenter d'éclaircir. Déjà Matt Cutts en son temps avait précisé que l'âge du nom de domaine avait un rôle mineur, donc nous pouvons logiquement penser que de nos jours, il n'aurait plus d'importance. Je pense qu'en réalité, nous confondons âge du domaine depuis sa création et âge du site. L'ancienneté du site, des pages, des backlinks (...) jouent un rôle en positionnement, car tous ces facteurs sont relatifs au site en lui-même. En revanche, l'ancienneté du domaine semble beaucoup plus floue à percevoir. Nous pourrions effectivement racheter un domaine qui a déjà 10 ans de vécu avant nous, ce n'est pas pour autant que Google va valoriser ces dix années indépendantes du nouveau site web créé. Le seul point qui compte, c'est que ce domaine racheté possède des backlinks, car eux pointeraient toujours vers le domaine et auraient une valeur ajoutée pour le nouveau site.

Pour conclure, est-ce que John Mueller a voulu signifier que l'ancienneté d'un domaine n'a plus aucune stricte importance en SEO ? Ou a-t-il voulu sous-entendre que l'âge du domaine au sens propre n'est pas ce qui compte pour le ranking des pages ? Mystère... :-)