Google rappelle ses règles pour les articles sponsorisés, guest blogging…

Mathieu Chartier SEO 0 commentaire

Google, les actions manuelles et pénalités de sites web

Google a publié un long communiqué le 25 mai 2017 pour rappeler les règles de bonne conduite à adopter en matière de guest blogging, d'articles sponsorisés ou même de communiqué de presse par exemple. En effet, si le moteur de recherche n'interdit aucunement ces pratiques, il met en garde contre les articles qui abuseraient de ces articles rédigés pour des sites externes afin de caler des liens en masse.

Souvent, les référenceurs se demandent s'il est possible de faire du guest blogging, des articles sponsorisés ou partenaires, etc. Google a confirmé dans son communiqué que cela est parfaitement autorisé si les publications sensibilisent à une cause, apportent des informations intéressantes ou éduquent votre public. Mais Google fixe une barrière à ne pas dépasser, il ne faut pas que ces articles servent essentiellement à faire des liens vers les sites des auteurs ou partenaires qui rédigent l'article, sinon les sanctions peuvent tomber...

La règle est déjà connue mais Google a estimé qu'il semblait bon de la rappeler car le moteur a constaté une hausse importante d'insertion de liens dans des articles de ce type (guest blogging, articles sponsorisés, articles partenaires, communiqués de presse...). Google a renvoyé vers ses guidelines pour les liens afin de rappeler les règles à respecter. Voici quelques rappels effectués dans le communiqué :

  • évitez le keyword stuffing et les ancres suroptimisées dans les liens des articles ;
  • évitez de publier les mêmes articles sur de nombreux sites (duplicate content) ou un trop grand nombre d'articles sur des sites majeurs différents ;
  • évitez de faire appel à des auteurs d'articles ou des entreprises qui ne maîtrisent pas vraiment les sujets pour lesquels ils écrivent ;
  • évitez les contenus dupliqués ou les paraphrases de contenu déjà vu et revu par ailleurs. Dans ce cas, utilisez le rel="canonical" ou le rel="nofollow" pour ne pas pénaliser la vraie source des contenus.

Google rappelle qu'il peut détecter ces liens spammy mis en place uniquement dans un but de référencement (dans les faits, cela fonctionne encore assez souvent malgré tout...) au sein de ces articles rédigés par des auteurs externes. Cela peut entraîner des pénalités et des chutes de classement dans les SERP pour les sites qui laissent faire ces pratiques, alors soyez prudents avec vos coauteur(e)s et vos partenaires. Ou placez des "nofollow" dans les liens externes afin de limiter la casse...

Google rappelle également qu'il est possible de signaler dans le formulaire anti-spam (spam report) des sites qui vous embarrasseraient ou qui chercheraient toujours à publier des contenus spammy pour votre site. Son but est de repérer et sanctionner plus facilement les éventuels auteurs de contenus spammy qui forceraient la main des blogueurs ou sites d'information, mais cela reste de la délation (donc je vous laisse juge d'apprécier ou non la méthode...)...