Avoir une seule IP ou un C-Block commun n’est pas un souci pour Google

Mathieu Chartier 27 janvier 2016 à 22:22 SEO 0 commentaire

Google et le ranking des sites avec même IP ou C-Block

John Mueller a répondu dans un hangout au sujet d'une des grandes inquiétudes historiques des référenceurs, à savoir de posséder plusieurs sites qui partagent la même adresse IP de serveur ou au moins un même C-Block. En effet, il est fréquent que les SEO affirment qu'être dans une telle situation peut poser des problèmes pour booster le positionnement des sites parqués au même endroit. Selon le porte-parole de Google, il n'en est rien, et il ne faut pas s'inquiéter pour cela.

Pour rappel, un C-Block est un ensemble d'adresses IP (v4 ici) dont le 3e bloc est identique au sein de plusieurs sites. Si nous décomposons une IP v4, cela ressemble à "AAA.BBB.CCC.DDD". Si les adresses IP de plusieurs sites sont composées des trois premiers groupes avec des valeurs identiques, on parle de C-Block (le bloc D étant réservé justement aux distinctions entre plusieurs IP de dernier niveau). La peur des webmasters est de référencer plusieurs sites qui se basent sur des IP identiques ou quasi similaires, et parfois, cela est justifié car il est arrivé que Google bannisse des hôtes (mais cela est extrêmement rare, et les raisons sont peut-être toutes autres qu'une simple histoire d'IP).

Un webmaster a demandé à John Mueller s'il était problématique que deux sites ayant la même IP tentent de se positionner sur les mêmes mots clés. Son inquiétude porte sur le fait que Google pourrait mal considérer ce type de procédé (spam ?) en vue d'un ranking de plusieurs sites. Il est vrai que la crainte est légitime ici, mais les robots ne doivent pas uniquement s'appuyer sur les adresses IP ou C-block pour identifier du spam, rassurez-vous...

Voici la réponse du porte-parole de Google :

Non, absolument pas. C'est entièrement possible. Ce n'est pas quelque chose pour lequel vous avez besoin d'acheter des blocs d'adresses IP pour un peu mélanger les choses. Et surtout si vous utilisez un CDN, alors vous finirez sur un même bloc d'IP que d'autres entreprises. Ou si vous êtes sur un hébergement mutualisé alors ces cas se produisent. Ce n'est pas un point que vous avez besoin de modifier artificiellement.

Pour tout dire, cela me semble évident mais cette crainte des référenceurs n'est pas née par hasard, je pense que les quelques (très rares) cas de bannissements de sites ont parfois fait penser que les IP étaient en cause. Quand on voit le nombre de sites hébergés en mutualisé ou qui utilisent des CDN ou autres systèmes de cloud, alors il ne resterait plus beaucoup de sites qui pourraient se positionner sur la Toile. John Mueller va en ce sens, et il a sûrement raison. Tant que les sites ne sont pas spammy, cela ne doit pas être dérangeant pour les robots.

Certes, j'ironise un peu ici, mais selon moi, cela fait partie des mythes, et John Mueller le confirme. Je pense juste que les cas de bannissements qui sont survenus par le passé sont plus la cause d'autres spams, de linking spammy entre les sites, etc. Mais bon, je n'ai pas la science infuse, ce n'est que mon opinion et ma vision selon mes retours d'expérience.

Tutoriel vidéo - Avoir une seule IP ou un C-Block commun n?est pas un souci pour Google