Google rappelle comment fonctionne l’autocomplétion dans la recherche

Mathieu Chartier SEO 0 commentaire

Google se fend régulièrement d'articles pour mieux expliquer le fonctionnement de son moteur de recherche. Le 20 avril 2018, Danny Sullivan a rappelé sur le blog Search de Google comment le système d'autocomplétion fonctionne pour les utilisateurs, et ce qu'il peut apporter en termes de qualité de recherche.

Google et l'autocomplétion dans la recherche

L'autocomplétion permet à tout utilisateur de ne pas taper toute une requête sur un clavier (mobile ou ordinateur) car le moteur de recherche propose des prédictions de recherche pour gagner du temps. En moyenne, ces prédictions font gagner près de 25% de temps de frappe pour chaque utilisateur, pour un total de temps représentant jusqu'à 200 ans par jour (oui ça fait beaucoup, mais c'est bien ça... ^^).

Comme vous le savez, l'autocomplétion ne sert pas uniquement à proposer des prédictions de recherche, elle permet aussi de corriger des termes ou de gagner du temps de frappe, notamment sur le mobile. La capture suivant est le parfait exemple de cette saisie semi-automatique.

Saisie semi-automatique de Google (autocompletion)

Google parle bien de "prédictions" et non de "suggestions" de recherche. Certes, cela peut sembler une nuance mais selon le moteur de recherche, l'objectif de l'autocomplétion est de proposer les recherches que l'utilisateur est le plus susceptible de faire selon ce qu'il a déjà tapé. Il ne s'agit donc pas de proposer des réponses qui collent juste en termes de lettres, mais bel et bien de se baser sur les requêtes populaires, géolocalisées ou très recherchées qui correspondent le mieux aux premières lettres déjà tapées. C'est en ce sens que les spécialistes du SEO aiment profiter de ces prédictions de recherche pour mieux connaître des requêtes ou des sujets à travailler... ;-)

Autocomplétion dans Google search

Sachez que les prédictions ne sont pas toutes textuelles, Google introduit de plus en plus de réponses directes dans la section d'autocomplétion. Le communiqué fournit une capture avec plusieurs exemples. Normalement, ces fonctionnalités peuvent se voir sur Google Chrome et sur mobile uniquement.

Autres types de prédictions dans Google

Pour avoir essayé dans Google Chrome sur ordinateur, j'ai même eu un résultat affiché directement dans la barre d'adresse du navigateur, comme ceci :

Prédictions de recherche dans le navigateur Google Chrome

Le système de prédictions reste tout de même soumis à quelques règles. D'une part, certains types de prédictions sont automatiquement retirés des propositions, et d'autre part, les utilisateurs peuvent demander de supprimer certaines propositions (voir capture ci-dessous). L'idée de Google est de ne conserver que des requêtes sans risque et le moteur doit avoir suffisamment de matière pour se priver de quelques mauvaises prédictions... :-)

Voici ce qui est supprimé de fait :

  • Prédictions sexuellement explicites non liées à des sujets d'éducation médicale, scientifique ou sexuelle.
  • Prédictions haineuses (raciales, religieuses, démographiques, sexuelles, etc.) contre des groupes et des individus.
  • Prédictions violentes.
  • Activité dangereuse et nuisible dans les prédictions.

En cas de prédictions inappropriées, il suffit de cliquer sur le lien situé en bas à droite pour demander à Google de supprimer ce qui ne va pas. Simple et pratique, n'est-ce-pas ?

Suppression de prédictions dans Google

Voilà, vous savez tout sur le fonctionnement de l'autocomplétion de Google et de son système de prédictions de recherche. ;-)