Internet/Arpanet a 50 ans : du premier paquet à nos jours…

Mathieu Chartier Autour du web 0 commentaire

Le premier paquet de données transmis sur le réseau Arpanet (ancêtre d'Internet) a fêté ses 50 ans après avoir été envoyé le 29 octobre 1969. L'origine d'Arpanet est un peu plus ancienne, tout comme l'idée des paquets à transmettre, mais c'est vraiment à cette date que deux ordinateurs distants ont pu échanger des données par le réseau. C'était le début d'une aventure qui nous a mené jusqu'au réseau Internet et à ce qui en adviendra à l'avenir...

Google s'est permis d'interviewer Vint Cerf, chercheur et co-fondateur du protocole TCP/IP, jugé comme l'un des pères fondateurs d'Internet. Ce dernier a rappelé divers faits marquants sur l'histoire d'Internet, que je vais me permettre de compléter pour que cet anniversaire soit digne de ce nom. ;-)

Arpanet en quelques mots

Loin de moi l'envie de vous narrer toute l'histoire d'Arpanet, d'autres sites web bien mieux informés vous feront ça mieux que moi. Il est toutefois important de rappeler qu'Internet, sous son nom actuel, n'est né qu'en 1990, avec le Web créé par Tim Berners-Lee (fondateur du protocole HTTP). Arpanet tire ses origines de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), qui a créé le projet d'un réseau informatique, intitulé "ARPA", dès 1966, partagé entre 4 lieux (universités de l'Utah, de Stanford, de Santa Barbara et de Los Angeles). Pour l'anecdote, la DARPA est également à l'origine du projet Transit, ancêtre du GPS tel que nous le connaissons. Ce réseau a rapidement évolué, et dès 1980, Arpanet s'est divisé en 3 sous-réseaux indépendants :

  • MILnet (Military Network) : réseau militaire
  • DDN (Defense Data Network) : réseau de défense
  • NSFNET (Number Field Sieve Network) : réseau universitaire

Le réseau Arpanet fonctionne avec de petits ordinateurs appelés IMP (Interface Message Processors), transmettant des données à l'aide du protocole NCP (Network Control Program). Ce dernier sera remplacé par le protocole TCP/IP co-créé par Vint Cerf dès 1983.

En parallèle des évolutions d'Arpanet, les bases d'Internet sont déjà en cours de développement (voir l'historique plus bas dans cet article), mais c'est seulement en 1990 qu'Arpanet sera remplacé par Internet, avec la suite qu'on lui connait...

Aux origines du premier paquet Arpanet...

Charley Kline, étudiant en programmation à l'université de Californie (Ucla), transmet un premier message par paquet sur le réseau (vers 22h30 pour être précis). Un seul mot est envoyé : "login". Les deux premières lettres arrivent sans encombre mais un bug retarde l'arrivée du message entier d'une heure environ. Ce n'est pas grave, l'essentiel est là, et les paquets deviennent opérationnels officiellement. À peine un mois plus tard, le premier lien entre l'université de Californie et l'université de Stanford sera établi, montrant la capacité du réseau à transmettre des paquets malgré la distance.

Vous pouvez revoir les images et notes originelles du premier mot envoyé par paquet sur le site de l'Ucla (https://www.lk.cs.ucla.edu/internet_first_words.html), dont voici une capture d'une note de l'époque.

Premières notes du mot login envoyé sur Arpanet le 29 octobre 1969

Quelques dates marquantes selon Vint Cert

Plusieurs dates ont pu marquer l'histoire d'Arpanet, puis d'Internet. N'oublions jamais que sans Arpanet et la DARPA, peut-être que le réseau Internet n'aurait jamais vu le jour (ou en tout cas sous cette forme). Internet reste une version récente et évoluée du réseau, avec près de 25 ans de recherche avant son déploiement en 1990, et des évolutions technologiques non négligeables (que ce soit en termes de protocoles, de qualité et d'étendue de réseau, de progrès de l'informatique, etc.).

Voici quelques dates marquantes, présentées par celui que l'on peut parfois considérer comme le "Père" d'Internet, Vinton Gray Cerf :

  • 1971 : première messagerie en réseau, utilisant des transferts de fichiers, pour communiquer entre plusieurs ordinateurs distants.
  • 1974 : Robert Kahn et Vinton Cerf publient un article intitulé Un protocole pour l'intercommunication de réseau par paquets, à l'origine de la philosophie, de la structuration et du protocole permettant d'aboutir à Internet. Dès cette époque, les deux chercheurs ont imaginé un réseau ouvert permettant de communiquer sur de longues distances, utilisant divers réseaux de commutation par paquets...
  • 22 novembre 1977 : une première démonstration d'Internet est mise en place, reliant les réseaux Arpanet, Packet Radio et Packet Satellite. Une première preuve qu'un réseau ouvert et gigantesque pourrait relier plusieurs réseaux entre eux, toujours sur le principe d'envoi de paquets de données.
  • 1983 : il s'agit d'une date marquant à plusieurs niveaux. Le protocole TCP/IP remplace NCP, et constitue la base d'un Internet déjà opérationnel à cette époque (mais pas encore officialisé et déployé). Dans le même temps, les premiers téléphones portables fonctionnels font leur apparition, laissant ouvert la voie à l'évolution des deux technologies en parallèle, pour aboutir à ce que l'on connait de nos jours.
  • 1984 : l'entreprise CISCO est créée et commence à concevoir les premiers routeurs commercialisés. Ainsi, le commun des mortels pourra acheter des routeurs et s'agréger au réseau pour partager des paquets de données.
  • 15 mars 1985 : le premier nom de domaine est déposé, il s'agit de symbolics.com (aujourd'hui une sorte de musée numérique dédié à Arpanet et Internet).
  • 1990 : autre date marquante de l'histoire d'Internet. L'année 1990 marque la naissance du protocole HTTP de manière officielle (déjà en cours depuis 1989) mais aussi du Web, le service d'Internet le plus populaire au monde. C'est aussi le début de SGML et HTML. Seul SGML était utilisé à l'origine comme intitulé, mais les fichiers étaient déjà des .html.

  • 20 décembre 1990 : le premier site web est déployé par le CERN. L'URL a été remise en place pour que tout le monde puisse y accéder : http://info.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html. Il s'agit d'un site simple avec des liens hypertextes, à l'origine du protocole "World Wide Web". Pour l'anecdote, de nombreux sites évoquent symbolics.com comme le premier site, mais ils confondent nom de domaine et site web. Il était impossible en 1985, lorsque symbolics.com a été déposé, de créer des liens hypertextes, et donc d'être considérés comme un "site web".

Premier site web mis en ligne par le CERN

  • 6 août 1991 : le "World Wide Web" est annoncé par Tim Berners-Lee et le "www" fait son apparition.
  • Décembre 1991 : le "World Wide Web" est ouvert au monde, en dehors du CERN où travaillait Tim Berners-Lee. Cette fois, le web est accessible réellement à tout le monde, de manière "simple".
  • 23 janvier 1993 : le premier navigateur web mêlant images et textes, Mozaic, sort de terre. À l'époque, on ne compte qu'environ 200 sites web créés depuis l'origine du Web. On évoque dès cette époque HTML+, une version plus aboutie du langage HTML (HTML 2.0 ne sortant en réalité qu'en 1995).
  • 30 avril 1993 : le CERN dépose le logiciel du World Wide Web dans le domaine public.
  • 1996 : arrivée de la VOIP (transmission de voix par IP) et début des travaux sur l'IPv6.
  • 18 septembre 1998 : création de l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), première autorité de régulation d'Internet. Son objectif est de coordonner les adressages par IP via les noms de domaine notamment, mais aussi de mieux administrer les aspects techniques du numérique. La même année, Google naît dans la tête de Sergey Brin et Larry Page...
  • 2007 : le premier smartphone apparaît, marquant la liaison étroite entre la mobilité et Internet, renforçant les deux entités.
  • 5 juin 2012 : lancement mondial d'IPv6, permettant de ne plus se retrouver limiter en nombre d'adresses IP, comme c'était le cas avec IPv4.

D'autres dates sont évidemment marquantes, mais il serait difficile de toutes les notifier tant chaque aspect a son importance dans l'évolution technologique. Nous pourrions citer l'arrivée de chaque protocole déjà, dont HTTP/2, qui modifie encore le fonctionnement des transmissions de paquets, etc.