Google Images veut afficher les informations de licence via les données structurées

Mathieu Chartier SEO 0 commentaire

Google Images vient de lancer une version beta de données structurées pour afficher les informations de licence relatives aux images. Ainsi, les utilisateurs pourront indiquer les conditions d'utilisation des photos de leurs sites web (libres de droit, sous licence, etc.). C'est le compte Twitter @searchliaison qui a indiqué le lancement de ce nouvel extrait enrichi pour Google Images.

Il s'agira d'un badge affiché au-dessus des images (en bas à gauche dans la capture fournie par Google Images) pour indiquer les informations de licence des images qui profitent des données structurées spécifiques intégrées dans les sites web. Actuellement, aucun badge n'est encore affiché mais cela ne saurait tarder, vous pouvez donc dès à présent mettre en place les codes JSON-LD dédiés à cet effet (voir plus bas).

Badge de licence dans Google Images grâce aux données structurées

L'usage technique reste relativement simple, mais peut rapidement être chronophage si vous souhaiter protéger l'ensemble de vos images. Dans l'exemple suivant, seulement deux images sont marquées pour obtenir le badge de licence de Google Images, et le code JSON-LD s'allongera proportionnellement au nombre d'images...

Il faut utiliser le type ImageObject de Schema.org et ajouter trois attributs pour obtenir le badge : "url" pour l'URL de l'image (vous n'auriez pas deviné donc je précise ^^), "license" pour l'URL de la licence utilisée, et enfin "acquireLicensePage" pour l'URL expliquant comment l'image peut être utilisée (en citant l'auteur ou non, pour du commercial ou non, etc.). Les liens hypertextes menant vers la licence ou les conditions d'utilisation ne sont pas obligatoires dans le code HTML, les données structurées sont validées sans cela bien entendu...


C'est plutôt une bonne idée en soi, notamment pour les sites utilisant des photos protégées. Bien que le droit prévale sur ce petit badge, cela permettra peut-être de rappeler aux internautes que tout ce qui est sur Internet ne peut pas forcément être réutilisé gratuitement, un principe bien trop souvent oublié...